Dernières Actualités

Activités politiques

Le parcours politique de Ferdinand Oyono révèle  la richesse d’une personnalité résolument engagée au sein de son Parti le RDPC et dans la construction de la politique intérieure et extérieure du pays dans son ensemble. Nanti d’une Licence de la Faculté de Droit et Sciences Politiques de la Sorbonne, Ferdinand Oyono implémente aussitôt les connaissances théoriques sur le terrain de la politique intérieure et extérieure du Cameroun. La conformité de son profil ainsi que ses qualités personnelles ont milité en faveur de l’estime et de la confiance manifestés à son endroit par les présidents Ahmadou Ahidjo et Paul Biya.

Au plan de la politique extérieure, il aura été la cheville ouvrière dans l’élaboration des idées –forces qui sous-tendent jusqu’à ce jour la politique étrangère du Cameroun. Notamment :

-         Le libre attachement au principe de non ingérence dans les affaires intérieures des autres Etats ;

-         L’attachement aux nobles idéaux de paix et de sécurité dans le monde ;

-         Le règlement pacifique des conflits ;

-         Le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales

C’est également lui qui va conduire les doléances du Cameroun quant à la négociation de l’indépendance acquise en 1960.Avec  le Dr Marcel Bebey Eyidi,Député du parti travailliste du Wouri,Le jeune porte étendard de l’embryonnaire diplomatie camerounaise effectuera dès le 18 mars 1961 une tournée africaine auprès des chefs d’Etats du Ghana,de la Guinée,du Mali et du Maroc pour solliciter leur soutien dans les revendications légitimes que le Cameroun se proposait de déposer à l’ONU.

Au plan interne, Ferdinand Léopold Oyono ne s’est pas contenté de son rôle de technocrate. Ecrivain politique engagé à l’époque coloniale, le diplomate est aussi un militant, un cadre du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais. Sa présence constante dans les instances pensantes et dirigeantes de la politique intérieure du Cameroun ne saurait être réduite au silence. On retiendra entre autres sa participation aux Congrès du RDPC de Juin 1990 et de Décembre 1996.Congrès qui seront d’une grande portée quant à la structure du parti. En sus Ferdinand Oyono a été de toutes les campagnes électorales, notamment en tant que président de la commission départementale de la Mvila où les résultats frisent au fil des consultations électorales le plébiscite. Il a su mettre son talent littéraire au service de son militantisme lucide en composant un poème de célébration du parti et de son président national intitulé Hymne RDPC du Sud. Poème mise en musique par le Professeur Eno Belinga

 


Powered by Renvi YIMGNA. Site contacts: moi@ferdinandleopoldoyono.org, kamdem@ferdinandleopoldoyono.org