Dernières Actualités

Témoignage de l'ambassadeur du Cameroun au Gabon

TEMOIGNAGE A L'OCCASION DU DECES DE

M. FERDINAND LEOPOLD OVONO

 

 

            Evoquer la mémoire de Ferdinand Léopold OYONO serait trop long. Je vais donc éviter de parler de l'écrivain de grand talent qu'il était, et choisir de rappeler qu'il fut non seulement un diplomate à l'art consommé, mais aussi un homme attachant et fascinant dont le caractère parfois cyclothymique n'obscurcissait jamais les qualités humaines: il était ainsi, et on l'aimait comme cela. Des générations de diplomates, comme la mienne, ont beaucoup appris auprès de lui. Pour lui, l'amour du Cameroun, ainsi que la loyauté vis-à-vis des institutions de la République, devaient être sans limite. Dans cet esprit, nous avons partagé avec beaucoup de zèle et de joie le parti pris inconditionnel en faveur du Président Pau1 BIYA, dont ensemble, nous passions beaucoup de temps à admirer le génie. L'expérience et la connaissance des hommes l'amenaient souvent au doute quant à leur fidélité, mais il puisait toujours dans les valeurs ancestrales l'énergie qui lui suggérait de refaire confiance. Il détestait profondément l'injustice, et le combat pour l'équité le passionnait. Ce qu'il tenait de l'art d'écrire le portait souvent à décrire avec une étonnante précision chaque être humain rencontré, qui devenait finalement un « personnage de roman ». Il va beaucoup manquer à la diplomatie de notre pays, pour laquelle il a tant donné. N'aura-t-il pas eu finalement le privilège de Molière en quittant ce monde sur la scène diplomatique? Ses paroles, parfois à peine audibles par souci de discrétion, vont nous manquer. Son humour aussi... Que la terre de nos ancêtres lui soit légère.

 

 

Ambassadeur  Samuel MVONDO AYOLO

 


Powered by Renvi YIMGNA. Site contacts: moi@ferdinandleopoldoyono.org, kamdem@ferdinandleopoldoyono.org