Dernières Actualités

Une permanence à l’ONU (1960-1961) (1974-1982)
Sous-titres:
Une permanence à l’ONU (1960-1961) (1974-1982)
Le problème Congolais
Le dossier de la réunification du Cameroun anglophone
La question de l'Apartheid
Toutes les pages

Après les stages passés au Ministère des Affaires Etrangères de la France de 1958 à 1959, et son passage à l'ENA de Paris,p F.L.OYONO  peut se prévaloir de la formation de diplomate. Il assume ses premières fonctions au Cameroun comme Chef de service des études au ministère des affaires étrangères. Au cours de ces fonctions il sera délégué aux Nations Unies de 1960 à 1961, avant d'être nommé plus tard en 1974, comme Représentant Permanent du Cameroun.

a)-Ferdinand Léopold Oyono : Le Délégué permanent du Cameroun aux Nations-Unies

1- (1960 -1961) Après l'accession du Cameroun à l'indépendance le 1er janvier 1960, Ahmadou AHIDJO devient le premier Président de cette jeune République quelques mois après. Cependant, le pays traverse toujours un climat d'insécurité dans certaines grandes villes, par exemple Douala, Bafoussam, Nkongsamba.... Cette situation délicate ne prive pas le Président AHIDJO, courageux et dévoué à affirmer, à légitimer et à rendre autonome son pouvoir qui est contesté de l'intérieur comme de l'extérieur .

Le 20 septembre 1960, le Cameroun est admis aux Nations-Unies  .les débats politiques et économiques s’y tiennent régulièrement dans le souci de solutionner ou d'améliorer le climat interne des Etats ainsi que les tensions qui pourraient exister en leur sein. C'est donc aux Nations-Unies le 22 novembre 1960 que Ferdinand OYONO, jeune diplomate est nommé par décret présidentiel, délégué permanent du Cameroun auprès de l'ONU. Sur la table des Nations-Unies, Ferdinand OYONO a des dossiers brûlants, la question Congo, la question du référendum du Cameroun anglophone, et la question de l'Apartheid.

-Le problème Congolais.



 


Powered by Renvi YIMGNA. Site contacts: moi@ferdinandleopoldoyono.org, kamdem@ferdinandleopoldoyono.org